Qu'est ce que le Shiatsu

Le Shiatsu est un art traditionnel japonais. Il puise ses fondements dans la médecine traditionnelle (MTC). Julie Delanoue propose des séances de Shiatsu Traditionnel dans son cabinet d’Angers (49)

Le Shiatsu est une prise en charge globale du corps

La santé est considérée comme un tout dans la tradition orientale et l’univers comme un champ d’énergie. Ainsi tout ce que contient l’univers est une manifestation de mouvements. Le monde extérieur est en perpétuel mouvement et notre monde intérieur l’est aussi.

L’être humain fait partie intégrante de son environnement. Il doit savoir s’adapter continuellement aux changements intérieurs et extérieurs ainsi qu’aux  aléas de la vie pour se maintenir en bonne santé…

Le shiatsu, discipline manuelle énergétique, vise à rétablir la circulation de l’énergie appelée «Qi*» ainsi que les déséquilibres dans l’organisme.

Qi*: En médecine chinoise, le Qi correspond à la substance vitale de l’être humain. La fonction du Qi est de permettre la vie et de l’entretenir.

Le Shiatsu rééquilibre l’énergie par la pression des doigts

Le Shiatsu – littéralement pression (ATSU) des doigts (SHI) – est fondé sur l’acupuncture.

Cette technique manuelle et préventive de santé se caractérise par l’alternance de pressions et de relâchements effectués sur l’ensemble du corps à l’aide des paumes, des pouces et des doigts, le long des méridiens d’acupuncture ainsi que sur les zones musculaires.

Le shiatsu a pour but de rééquilibrer et d’harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps. Ainsi il prévient ou débloque les tensions physiques, psychiques et émotionnels souvent à l’origine des maladies. Grâce à son approche holistique de l’homme, le Shiatsu est un outil complémentaire à la médecine classique.

Le Shiatsu procure confort, détente et sensation d’harmonie entre le corps, l’esprit et nos émotions.

De plus, le Shiatsu stimule les mécanismes d’auto-guérison du corps.

Les mécanismes du Shiatsu

La pratique du shiatsu est basée sur la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Elle inclut la théorie de l’énergie (le Qi) qui circule le long des méridiens d’acupuncture, du Yin et du Yang, ainsi que celle des Cinq Éléments.

Chaque méridien est relié à un organe interne. Il en est le reflet à la surface de la peau. Le long de ces méridiens se trouvent les points d’acupuncture : “les tsubos”, où l’énergie se concentre.

Lorsqu’un organe est déséquilibré, des signes vont apparaitre sur les “tsubos”. Et inversement si l’on agit sur les “tsubos”, l’organe correspondant va recevoir l’information.

Les pressions et les relâchements sur les points et les trajets des méridiens permettent de rétablir l’équilibre dans, et entre les méridiens. Et ainsi ils vont faire disparaître le désordre organique.

En 1955, le Japon a reconnu le shiatsu  comme médecine officielle.

Le Shiatsu représente l’une des 8 approches alternatives désignées dans la résolution A4-0075/97 du Parlement Européen votée le 29 mai 1997, en tant que “médecine complémentaire digne d’intérêt”.

Et si le shiatsu apporte un complément, une aide et un accompagnement, il ne se substitue, en aucune façon, à un quelconque acte médical. Les traitements médicaux en cours doivent être continués.

Menu